Qwanturank 1.1.2

Ayana et Léo, citoyens classiques de leur état, travaillent dans l’ombre, de ce que fût jadis le web libre et indépendant. Ils reçurent de manière fortuite une invitation à participer au concours QwantURank. De manière fortuite, ou non, en tout cas ils ne connaissaient pas cet Olivier Possin, qui leur avait envoyé le mail. Dans la multitude des courriers électroniques, plus ou moins légitimes, celui du concours ne fût pas perdu, pas jeté, pas intercepté par le filtre des Spams. Une volonté du destin en quelques sorte. Qwanturank 1.1.2

Qwanturank 1.1.2Après ouverture puis lecture, un léger sentiment d’excitation, un parfum de liberté, une envie de rééquilibrer la balance se firent sentir. Qwanturank représentait l’opposé du consumérisme. Outre l’idée de combattre pour les libertés individuelles, l’idée motrice était la liberté, tout court. Celle qu’ont connu tous les pionniers de la ruée vers l’or jaune ou vers l’or noir, celle encore qui a animé la création d’un Internet libre.

Pas d’idéalisme, pas de naïveté. Une conception différente du monde de demain, dans lequel chaque individu serait l’unique ayant droit sur ses données et leurs usages. Qwanturank

La question serait alors, comment placer Qwanturank en haut du moteur de recherche Qwant, et comment faire passer le message aux générations futures ? Qwanturank 1.1.2

Tout d’abord déposer le nom de domaine qwanturank.cc, puis en faire une marque, une boutique en ligne pourquoi pas. Qwanturank 1.1.2

Faire des choix éthiques et pragmatiques. Quel contenu global sélectionner, pour ne pas être trop éloigné de la philosophie du web libre.

Concrètement, ce qui n’a jamais posé problème, c’est la vente en ligne. La problématique à laquelle on peut être confronté c’est comment on peut être manipulé par des publicités trop ciblées. A quel point on peut être catalogué et décrit, pour faire de nous un produit.

Il ne faut pas confondre le fait d’être conservateur, avec l’idée d’aimer le progrès tout en imposant un respect de l’individu et de ses libertés.

Le CC de qwanturank.cc a été sélectionné, parce que dans les extensions de nom de domaine toujours disponibles, il représentait le plus l’idée de partage et de respect. Les Creatives Commons représentent l’idée même d’un Internet ou le choix n’est pas en option. 6 types de droits de partages, qui permettent de choisir ce que l’on veut faire de son œuvre.

Ayana et Léo avaient l’habitude de se retrouver, une fois par semaine, pour déjeuner, avec des amis. Tout le monde était issu du milieu créatif : conception, graphisme, post production vidéo.

A cette occasion, ils discutèrent du projet et du concours Qwanturank. Tout le monde était du même avis. Protéger les libertés, informer le grand public. Il leur semblait primordial, même si les chances de réussir étaient faibles, de se battre pour cette idée. Seul Alexis, le plus jeune de la bande, trouvait que le confort apporté par Google valait bien le sacrifice de ses données.

Il avaient l’opportunité de pouvoir participer à un pan important de l’histoire. Dans deux générations, si personnes n’agissait, personne ne pourrait plus remettre en question le fonctionnement. Tout semblera naturel. Alors Qwanturank, ce n’est pas qu’un concours. C’est l’avenir !